Bijoux Adamence : qualité, tradition et modernité !

Le saviez-vous : chez les Hébreux, comme chez les romains, les fiançailles n’avaient pas du tout le sens «amoureux » qu’elles ont aujourd’hui. A l’époque, elles scellaient un contrat entre les familles. A Rome, le fiancé offrait un simple anneau en fer et quelques pièces à sa fiancée. Ce n’est qu’à partir du Moyen Age que les fiançailles donnent lieu, dans la haute société, à de somptueuses festivités visant à prouver le prestige des familles autant qu’à rendre publique l’union. Il faut attendre le XIIème siècle pour que l’Eglise catholique s’approprie les fiançailles et le XVème pour que le simple anneau des romains devienne une bague avec diamant !

Source : https://www.adamence.com/

Adamence : des pages instructives sur les métaux utilisés par les bijoutiers

C’est l’une des choses que l’on peut apprendre simplement sur les pages « Histoire et savoir » du site de vente de bijoux en ligne de la maison Adamence, le bijoutier et joaillier haut de gamme pionnier de la vente en ligne. On peut y apprendre plein d’autres choses sur la bijouterie et la joaillerie, par exemple la différence entre l’or jaune, l’or blanc et l’or rose. On peut aussi y apprendre que c’est en Anatolie, 3000 ans avant Jésus-Christ que l’on a extrait de l’argent pour la première fois et que le platine utilisé à l’époque précolombienne n’a commencé à devenir un métal de référence qu’à partir du XVIIIeme.

 

Adamence : des pages instructives sur les pierres précieuses

On peut aussi y découvrir que la valeur d’un diamant tient à ses 4C (couleur, taille, pureté, carats), que c’est la seule pierre précieuse qui doit être certifiée par un laboratoire de gemmologie agréé, et que seules 4 pierres sont considérées comme précieuses : en plus du diamant, l’émeraude, le rubis et le saphir. Mais que d’autres pierres sont des plus appréciées en bijouterie : les pierres fines. Etc !

 

Adamence : des pages instructives sur les médailles de baptême

Une médaille de baptême est un bijou qui, théoriquement, sera porté à vie (https://www.adamence.com/guide/medaille-bapteme ). Aussi est-il important de la bien choisir. Pour ce faire, que nous disent les traditions (chrétienne et laïque) ? Qu’elle doit de préférence être en or jaune, que son revers doit à minima comporter la date de naissance ou de baptême du baptisé (et s’il y a la place son prénom) et qu’un symbole doit être moulé sur son côté face. Celui-ci peut être religieux (une croix, un enfant Jésus, une vierge à l’enfant…), ou laïc (un arbre, une étoile…)…

Auteur de l’article : Selena