Antoine Vielliard se rebiffe contre les faux résidents secondaires

Dans la ville de Saint-Julien-en-Genevois, à la frontière de la Suisse et plus précisément de Genève, la voix du maire commence à porter. En effet, Antoine Vielliard voit d’un mauvais œil le nombre croissant de fausses résidences secondaires dans sa ville, et pour cause ! Ces dernières viennent gonfler de près de 20% le nombre de résidents de sa commune ; une explosion démographique difficile à canaliser.

Devenir un résident à part entière et participer à la vie publique

Dans une interview (pour la visualiser, suivez ce lien), Antoine Vielliard les incite ces « vrais résidents permanents » à régulariser leur situation afin de participer à l’économie locale. Le problème de ces faux résidents secondaires génère l’explosion démographique ainsi que des problèmes de transports dus aux travailleurs qui se rendent à Genève tous les jours.

De l’intérêt à déclarer sa résidence secondaire en résidence principale

Pour pallier à cela, Antoine Vielliard a proposé des solutions reposant sur l’amélioration des transports en commun ainsi qu’une aide au logement par le biais aussi des fonds frontaliers. Grand soutien de la première heure de François Bayrou, Antoine Vielliard veut améliorer la qualité de vie de ses administrés tant sur l’économie que sur la logisitique.